Notre site Web utilise des cookies. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Pour obtenir plus d'informations sur la façon dont nous utilisons les cookies et dont nous gérons vos préférences, rendez-vous dans la rubrique. Informations sur les cookies
Fermer
 fr 
  •  gb
  •  de
  •  es
  •  it
  • Inspirations

    Galerie Alain Bovis Objet de devin - Objet de devin baoulé

    Site Web question /  Devis Mettre en favoris

    Détails

    Description

    OBJET DE DEVIN BAOULÉ, CÔTE D'IVOIRE Bois à patine d'usage Hauteur : 12.5 cm Epoque présumée : fin XIXe - début XXe Provenance : ancienne collection française La patine d'usage très incrustée de cet objet révèle des manipulations fréquentes et des libations traditionnelles, liées à un usage rituel ; l'absence d'usure quelconque au niveau des trois trous exclue l'existence d'une charge mécanique (poulie, lanceur, etc...), ce qui à notre sens élimine aussi l'idée d'un rhombe. L'iconographie en relief des deux faces, avec d'un côté un animal totémique et de l'autre la représentation masquée des principes féminins et masculins, ainsi que de nombreux éléments symboliques, fait plutôt penser à un objet de devin ou de guérisseur. Les baoulé ont recours, en effet, à plusieurs méthodes de divination et à différents instruments. La fameuse divination par la souris utilise dans le compartiment supérieur de la boîte un ensemble de dix petits bâtonnets rigides ou articulés de moins de 10 cm dont une extrémité est généralement fixée à une carapace de tortue. Cette dernière, symbole de sagesse et de fertilité, est représentée sur cet objet. D'autres instruments de divination moins sophistiqués sont constitués d'un ensemble de lanières de cuir de 30 à 50 cm portant chacune un signe distinctif, tel que petite corne, grelot, pierre, perle, etc... (cf. les exemplaires du musée Branly collectés par H. LABOURET). Cet ensemble de lanières relié à une extrémité était vraisemblablement fixé à un support en peau ou en bois. Cet objet comportait, entre ses deux trous symétriques, une cordelette à laquelle un instrument divinatoire était peut-être attaché, lanière de cuir évoquée plus haut ou queue de vache utilisée aussi dans les séances de divination publiques par le devin en transe, en particulier pour les funérailles. L'usage de la palette de préhension indique une utilisation répétée ; celle-ci était vraisemblablement tenue entre le pouce et l'index, dans un mouvement de rotation autour de l'axe de la cordelette. On notera que les devins utilisent aussi des hochets. Un objet analogue de la collection William BRILL est publié par Susan VOGEL dans L'Art Baoulé.



    Caractéristiques

    • Origine : France
    • Matériaux : Bois patiné
    • Année de création : 1899

    Toute la collection de Galerie Alain Bovis

    Produits associés

    Florent Boissonnet Glasswork Autel
    Tous les produits