Tapis d’escalier : tout savoir pour ne pas se tromper

Habillé comme une surface ordinaire, l’escalier peut se vêtir d’un tapis d’escalier afin de lui apporter un brin de chaleur et d’agrémenter cet espace sous-estimé d’une touche décorative. Installation, choix du modèle, dimensions et coloris, Decofinder revient sur les caractéristiques de cet aménagement singulier, en explications et en images.

Tapis_D_Escalier_Broste_CopenhagenBroste Copenhagen

1) Les avantages

Le tapis est un accessoire esthétique qui apporte une dimension visuelle à l’espace qu’il recouvre. Disposé sur un escalier il permet de réduire le bruit des nombreux passages, de limiter les risques de chutes, d’augmenter la sensation de chaleur et d’offrir un revêtement agréable pour les pieds nus.

En tant qu’objet décoratif, le tapis d’escalier sert de rappel aux teintes présentes dans votre intérieur ou peut accentuer un style jugé trop sage. Selon le modèle choisi il apportera un impact visuel plus ou moins efficace ainsi qu’une certaine élégance à la montée des marches.

tapis d'escalierLouis De Poortere

2) Quelles dimensions ?

Avant de choisir un modèle plutôt qu’un autre pensez à prendre en compte les dimensions de votre escalier, dans sa longueur mais aussi dans sa largeur. Pour obtenir une harmonie visuelle on recommande de laisser environ 10 centimètres visibles de chaque côté du tapis. Les dimensions standards d’un tapis d’escalier se situent entre 5o et 120 centimètres mais sachez qu’il est possible de confectionner un tissu sur mesure afin d’obtenir une taille parfaitement adéquate.

3) Le bon compromis

Une alternative au tapis escalier complet est la pose de tapis demi-lune. Ils sont très rapides à mettre en place et offrent une parfaite sécurité.

Si vous ne trouvez pas chaussure à votre pied dans la grande diversité des modèles de tapis pour escalier, vous pouvez opter pour l’installation d’une moquette le long des marches. Attention cependant à ne pas sélectionner un modèle de moquette classique, ceux-ci ne sont pas adaptés à un tel usage. L’usure sera plus importante et les risques de chutes seront accentués, de plus d’un point de vue esthétique vous obtiendrez des côtés effilochés, un résultat disgracieux dû au manque de surjetage. Il existe des moquettes certifiées « escalier ».

Tapis_D_Escalier_Louis_De_PoortereLouis De Poortere

4) L’agencement

La mise en place du tapis dépend principalement de la forme de votre escalier. C’est cette dernière qui va influencer la pose et les précautions à prendre avant l’installation finale.

Lorsque l’escalier est droit, il est suffisant de mesurer les marches, les « nez de marche » ainsi que les contremarches. On multiplie le tout par le nombre totale de marche pour obtenir une dimension linéaire. Il est recommandé d’ajouter au résultat l’équivalent de deux ensembles de marches afin d’avoir un surplus de sécurité.

Si l’escalier comporte des marches tournantes, on utilise le même procédé que pour un modèle droit en prenant soin de mesurer les dimensions les plus larges des marches, c’est à dire aux extrémités extérieures de l’escalier.

5) Quel type de pose ?

Le tapis d’escalier se pose collé à l’aide d’une colle pour moquette classique ou grâce à des bandes agrippantes. La pose commence en haut de l’escalier. Pour le positionner correctement il est nécessaire de le laisser ouvert plusieurs heures afin qu’il s’adapte à la température ambiante et à la forme des marches. Vous pouvez marquer la zone de pose à l’aide d’une craie pour dessiner un point de repère et le replacer correctement si besoin est. Cette installation est tout à fait réalisable pour un particulier.

Hartley Tissier

Retrouvez tous nos tapis d’escalier sur Decofinder.com

Partager.

A propos de l'auteur