Quelle serre pour mon jardin

Quelle serre pour mon jardin

La serre : Structure close ou ouverte, destinée la plupart du temps à recevoir des plantations, est un élément qui gagne à être installé chez vous. À l’heure où la culture du bio est à son apogée, cette seconde maisonnée se remplie de verdure pour offrir une parenthèse nature.

serres

Va de lazos

Serre mobile ou serre fixe ?

La question ultime à se poser avant de faire son choix, est la fonction que vous allez lui donner. Si nous restons dans un cadre uniquement « potager », les serres mobiles comme fixes conviennent. En revanche lorsque ce coin abrité est sujet à accueillir du mobilier, la serre fixe est nécessairement plus adéquat.

Une serre mobile s’installe simplement sur une plate-bande afin de protéger des cultures. La fixe quant à elle se compose de quatre murs et d’un toit. Retour sur ces deux modèle plus en détails..

serre

Santimoreo

Une serre fixe

Implantée à l’endroit de votre choix, la serre fixe doit être comme son nom l’indique, fixée au sol. Si vous souhaitez qu’elle s’inclue dans la continuité de votre habitat, un pan du toit devra retombé sur un mur de la maison afin d’y être ancrer correctement.

Les différentes ossatures

– Le bois reste une matière traditionnelle est agréable pour son aspect naturel, préférez du cèdre rouge si vous souhaitez l’utiliser pour une serre. Vous obtiendrez une durée de vie plus importante qu’avec d’autres essences. Notez en revanche que ce bois est onéreux.

– L’aluminium est le plus utilisé dans ce type de chantier. Résistant et léger, il demande peu d’entretien. Il permet d’obtenir des structures fines mais pas de formes arrondies.

– L’acier quant à lui est idéal pour la fabrication d’un modèle rond. Cependant c’est un matériaux lourd et souvent sujet à la rouille. Des retouches de peinture sont à prévoir, mais vous pouvez également appliquer sur la matière un traitement par galvanisation à chaud. Cela permet de limiter les apparitions de corrosion.

serre

The Oldhen

Côté vitrage

– L’acrylique convient aux serres courbes car il est modulable à souhait sans risquer la cassure.
– Le verre horticole est très fin et retient bien la chaleur. Cependant son aspect rigide inclue une découpe difficile. Un entretien régulier lui conférera une allure nette et translucide. Attention aux chocs, ce matériau est aussi fragile et étant d’un prix élevé le remplacement d’un carreau sera coûteux.
– Le polycarbonate a beaucoup d’atouts. Robuste, facilement manipulable et isolant il est à juste titre un choix récurrent pour les serres. Son point faible concerne son aspect car il offre un vitrage quelque peu opaque.

Quelle forme choisir ? 

– La serre dite « en îlot » se dessine sous une forme rectangulaire, agrémentée d’un toit à deux pentes. Fermée par deux pignons, ces murs sont vitrés sur toute la surface.
– La serre adossée prend elle appui sur un mur. Son toit n’a donc qu’une seule pente. La différence outre la forme, tient dans la chaleur retenue à l’intérieur du lieu. Cependant cette structure étant contre un pan de mur plein, la luminosité est moindre.

serre

Bloglovin

Une serre mobile

Inspirées du monde des maraîchers, ces modèles en arc de cercle proposent différentes formes. Plus ou moins hautes, les serres mobiles sont facilement démontables. Une simple armature métallique recouverte d’un film plastique conférera un lieu approprié pour la culture des plantes. Le coût est évidemment très abordable. Le modèle de base prend l’aspect d’un tunnel de plastique structuré par des arceaux.

Avec une serre mobile, vous gagnez au maximum 10° en comparaison avec la température extérieure. Cependant durant les saisons froides il est plus difficile d’obtenir une atmosphère chaleureuse, aussi il faut prendre en compte le type de plantations qui seront entreposées. L’avantage principal étant d’obtenir des résultats plus rapides, en protégeant vos cultures de la pluie, de la grêle, du vent mais aussi des rayons UV parfois trop directs.

serre

Rustica

Lexique des températures

– La serre froide : non chauffée, sa température peut descendre en dessous de 0°. L’essentiel étant d’avoir une différence entre l’extérieur et l’intérieur constante. Ainsi vous gagnerez en terme de rapidité des pousses, environ trois semaines en comparaison à des plantations non protégées.
– La serre tempérée : Elle garde une température au minimum de 5° et ce par le biais d’un chauffage d’appoint.
– La serre tiède : Un chauffage endurant doit y être installé au cours des saisons fraiches car elle exige une température minimale de 15°.
– La serre tropicale : Cette dernière est idéale pour les plantes carnivores ou les orchidées car sa température ambiante avoisine les 22°.

Des accessoires utiles

Quoi qu’il en soit de votre sélection, ne négligez pas l’éclairage. En effet, pensez que durant l’hiver les journées seront plus courtes et d’autant moins lumineuses. Même si vous n’êtes pas un jardinier nocturne, une lumière peut s’avérer très utile pour faciliter votre activité. De plus, les lampes de croissance qui reproduisent la lumière du soleil permettront à votre potager de se développer dans de meilleures conditions.

Pour garder une température identique, pensez à isoler votre serre. En hiver, de simples panneaux de bois minimisent la présence du gel. Pour l’été, n’hésitez pas à installer en extérieur des ombrières afin de freiner les rayons. L’aération est tout autant importante pour la bonne santé de vos cultures. Délivrée par la porte elle peut également se faire par un ajout au niveau des parois ou du plafond.

Retrouvez toutes nos serres sur Decofinder.com

Partager.

A propos de l'auteur