Mode d'emploi pour avoir un couteau qui coupe

Mode d’emploi pour avoir un couteau qui coupe

Que l’on soit cuisinier amateur ou professionnel, un couteau bien aiguisé reste l’atout indispensable d’un repas réussi. Voici nos conseils pour avoir une lame toujours prête à découper.

Couteau

Ceccaldi

À chaque utilisation, le couteau perd de son efficacité car sa lame s’émousse. Pour réussir à sauvegarder les performances de cet accessoire il nécessaire de procéder à l’affutage et à l’aiguisage.

L’affutage, comme cela fonctionne-t-il ?

La partie tranchante de votre couteau est composée d’un fil très fin, plus cette ligne est droite et meilleure sera la coupe. Lorsque vous vous servez de cet outil, elle se tord légèrement. L’affûtage permet alors que cette zone se redresse pour conserver un couteau de qualité.

 À l’aide d’une « queue-de-rat », vous pouvez remettre cet élément en place. Cet outil est une tige nervurée assez longue, munie d’un manche. Avant l’utilisation du couteau, passez plusieurs fois votre couteau dessus en prenant soin de former un angle de 20°.

Ces outils sont généralement faits à partir de métal mais les plus performants restent ceux en poudre de diamant et en céramique. Comptez de 30 à 80 euros pour cet accessoire.

Couteau

Serafino Zani

 Comment aiguiser mon couteau ?

Le couteau s’affaisse également, en effet la lame en plus de se tordre à tendance à s’écraser sous le pois des aliments. L’aiguisage vient alors en complément de l’affûtage, lorsque ce dernier n’est plus assez efficace pour remettre en route une lame. Si vous êtes un féru des petits plats faits maison, il faudra effectuer cette opération au minimum une fois par mois. Pour les couteaux qui restent au placard, un aiguisage annuel est suffisant.

Il existe des aiguisoirs conçus spécialement pour les particuliers. Munis de plusieurs fentes et niveaux d’abrasion, ils sont faciles d’utilisation et permettent un résultat rapide.

Il vous suffit d’y glisser la lame dans les différentes fentes, de la plus grossière à la plus précise, pour aiguiser le couteau au fur et à mesure. Cependant, prenez soin de ne pas mettre trop de poids sur votre accessoire en l’aiguisant, ou vous risquerez de brûler la lame d’une traite.

Couteau

Ceccaldi

La pierre à aiguiser reste l’outil classique pour cette opération mais il faudra vous armer de patience avant d’obtenir un résultat. La position de la lame doit être ici guidée par l’homme et il est parfois délicat de tenir le rythme avec un angle précis durant l’aiguisage.

Comptez environ 60 euros pour un aiguisoir manuel et 100 pour les modèles électriques.

Retrouvez tous nos couteaux sur Decofinder.com

Partager.

A propos de l'auteur