L’oasis englouti d’Abu Dhabi conçu par Thomas Heatherwick.

Thomas Heatherwick designer anglais et fondateur du studio Heatherwick Project en 1994 vient de dévoiler son nouveau projet : un parc public caverneux à Abu Dhabi situé sous une voûte artificielle fragmentée rappelant le sol desséché et craquelé du désert d’Arabie.

Al Fayah Park oasis by Heatherwick Studio 1

Auteur du nouveau design du mythique bus rouge londonien et créateur du pavillon du Royaume-Uni pour l’exposition universelle de Shanghai en 2010, Thomas Heatherwick s’attaque aujourd’hui à la conception d’un espace vert urbain original et inédit : un oasis au milieu du désert, ou plutôt « sous » le désert. Avec une surface de 125 000 mètres carrés, le Al Fayah Park de Thomas Heatherwick sera doté d’aires de jeux et de pique-niques, de jardins potagers et de cafés, le tout parsemé de plantes et de fleurs originaires du Golfe. L’originalité de ce parc résidera dans sa conception quasi souterraine. En effet, une succession de colonnes supportera la voûte qui surplombera l’ensemble et sous laquelle le designer compte aussi installer une bibliothèque, une mosquée, un cinéma en plein air et des espaces de représentations qui pourront être utilisés pour des concerts, des festivals ou des événements sociaux.

Al Fayah Park oasis by Heatherwick Studio 2

D’après Thomas Heatherwick, « le parc Al Fayah intègre une série de structures originales sur piliers, ressemblant au sol craquelé du désert, qui s’élèvent harmonieusement pour former un paysage en trois dimension à travers le site. Ces éléments surélevés créent une voûte perforée formant une zone d’ombrage partiel sous laquelle peut pousser un jardin luxuriant, ainsi protégé du soleil brûlant du désert « . Selon lui, cet oasis enfoui peut devenir un jardin paysager et un lieu de rassemblement et de loisir pour le public. En créant un ombrage partiel grâce aux colonnes, la voûte permet de réduire le volume d’eau perdu à cause de l’évaporation, améliorant ainsi l’efficience énergétique et la durabilité du parc. Procurant de l’ombre en journée, les plateaux élevés peuvent aussi se transformer en lieu de rencontre et de partage durant les heures plus fraîches du soirs.

La construction du site devrait commencer au cours de l’année 2014 et la livraison du parc est prévue pour 2017 et sera financée par l’organisation à but non-lucratif Salama bint Hamdan Al Nahyan Foundation.

Al Fayah Park oasis by Heatherwick Studio

Plus d’info sur ce projet d’oasis urbain ici.

Partager.

A propos de l'auteur