Histoire de style : le bureau Mazarin.

Conçu entre 1670 et 1680, sous le règne du roi Soleil, le bureau Mazarin, du nom du cardinal alors principal ministre à la cour de Louis XIV, est un meuble caractéristique du XVIIe siècle. Ancêtre du bureau ministre, son imposante silhouette est relevée par des marqueteries et des lignes finement travaillées. Ses tiroirs ne descendent pas jusqu’au sol et sont au nombre de sept auxquels s’ajoute un guichet s’ouvrant par un abattant. Le tiroir central et les deux caissons latéraux sont surélevés par huit pieds qui constituent des pilastres reliés par des entretoises en X ou en H.

Bureau Mazarin 2

Destiné à l’écriture et au rangement des documents, le bureau Mazarin est à mi-chemin entre la table et le secrétaire. On l’utilisait souvent en angle : un genou sous le plateau, entre les deux caissons, et un autre à l’extérieur. En effet, ce type de mobilier était, à l’époque, souvent réservé aux membres de la noblesse alors seuls à savoir lire et écrire qui portaient l’épée à la ceinture, rendant difficile la posture imposée par les bureaux modernes utilisés avec les deux jambes sous le plateau.

Le bureau Mazarin est décoré de marqueteries fines en bois exotiques, ou de marqueterie Boulle en cuivre et en écaille de tortues. L’ornemaniste Jean Bérain, alors architecte à la cour, a inspiré les décors d’arabesques que l’on peut retrouver sur ce bureau.

Bureau Mazarin 1

Partager.

A propos de l'auteur