La galerie IK LAB : une structure traditionnelle et naturelle mélangée à des formes contemporaines

La galerie IK LAB : une structure traditionnelle et naturelle mélangée à des formes contemporaines

une autre vue de l'intérieur de la galerie

IK LAB est une galerie d’art qui a été inaugurée le 20 avril 2018 au Mexique, sur la péninsule du Yucatán. C’est au milieu d’un environnement tropical, où il fait bon vivre, que se situe cette bâtisse empreint à la fois au passé, au présent et au futur. 2 architectes, Jorge Eduardo Neira Sterkel et Santiago Rumney Guggenheim, ont collaboré pour concevoir et créer une œuvre, une forme, qui se distingue autant par son intemporalité que par son asymétrie et son éclectisme. La structure a été érigée en plein milieu de la jungle Maya de Tulum. De par sa localisation, elle porte quelques bribes d’une tradition régionale à laquelle les architectes y ont incorporée des nuances contemporaines. La civilisation Maya disparue semble encore être une source d’influence pour le monde de l’art et de l’architecture.

l'une des salles de la galerie

Cette gigantesque cabane est surélevée à 4 mètres au-dessus du sol. Au total, elle s’élève jusqu’à 12 mètres de hauteur. La toiture dépasse même la canopée de cette forêt tropicale.

le dessus de la galerie donne au niveau de la canopée

A l’intérieur, la hauteur sur plafond est incroyable. Il y a presque une impression de monument magistral. Toute la toiture est faite en bois. De grandes branches irrégulières servent de charpentes sur lesquels de plus petites ont été fixées pour rétrécir les trous. De ce fait, elles laissent passer la lumière. Les pans de murs vers l’extérieur sont faits pour la grande majorité de cette manière. De larges ouvertures circulaires permettent de garder un contact visuel sur la jungle et réduisent la frontière entre intérieur et extérieur.

Une petite montée recouverte de bois

Ce long couloir, ou cette salle en longueur, est très lumineux. Elle se caractérise par la forte présence du bois de bejucco (une plante rampante originaire de la région) sur laquelle des lignes asymétriques de ciment lissée viennent créer une nuance dans le mouvement général. Il y a presque une idée d’impressionnisme, comme pour les œuvres du célèbre peintre Vincent Van Gogh.

la nuit étoilée Van Goghla galerie ouverte au Mexique

De véritables troncs servent de colonnes pour supporter la structure à l’intérieur.

Des colonnes naturelles à base d'arbresla salle du bas de Ik Lab Galleryles formes au sol sont irrégulières et asymétriques

Au fond, nous trouvons un coin avec une table en bois et plusieurs assises en ciment lissé.

Il y a presque une idée de cabane déforméeun matériaux rocheux parait se battre contre les formes boiséesdes bancs paraissent apparaître naturellement dans cette bâtisse

Dans cette vaste pièce, il y a deux niveaux. Une sorte de chemin paraît mener vers une partie de la galerie.

Des passages surélevés en marbre

Il s’agit d’une passerelle en ciment, recouvert de bois.

Ik lab à l'intérieur La montée amène sur une autre partie de la galerie

La première collection de la galerie IK LAB

Cette montée nous amène vers une grande pièce circulaire avec un dôme sur le dessus. Cet espace paraît différent de l’autre. Une certaine symétrie y règne. Les matériaux ne se chevauchent pas. Le ciment lissé reste au sol. Quant au bois, il est utilisé pour le mur et la toiture.

Au dessus, il y a une grande salle recouverte de ciment lissé au sol avec un dôme au-dessus

Une grand oeuvre y a été fixée. Elle se distingue par les multiples suspensions qui ont été accrochées sur le haut du dôme.

Des œuvres d'art sont suspendues

A l’étage du dessous, les pièces artistiques ont été déposées à différents endroits.

Une oeuvre contemporaine fixée sur le plafondoeuvre d'art studio De l'art suspendu

Une paraît avoir été plantée dans un mur.

Une autre plantée

D’autres sont soit déposées sur des tables …

Certains pièces de la galerie sont déposées sur des tables

… soit fixées sur des branches d’arbres.

d'autres s'accrochent sur les branches d'arbreune forme arrondie contemporaine

Certaines ont été posées à même le sol.

D'autres sculptures sont déposées sur le sol
Enfin, nous terminons notre oeuvre préférée. C’est une photographie d’un coucher de soleil, disposée au sol sur le ciment. Celle-ci paraît avoir été imprimée légèrement sur un miroir rond. Nous y voyons le reflet des arbres. L’oeuvre semble tout droit sortie d’un monde imaginaire.

peut-être un miroir

Partager.

A propos de l'auteur