DOSSIERSPECIAL

COUTELLERIE

Fantaisistes, chic ou rustiques, les couverts donnent le ton à nos tables. Tous les goûts sont permis ! Fourchettes et couteaux sont devenus des accessoires de mode renouvelés au gré des saisons.


Une explosion de couleurs et de motifs orne les manches. Ces couverts multicolores, à pois, vichy ou fleurs amènent fraîcheur et peps à la table. La majorité des couverts de table sont en acier inoxydable. Grâce à cette matière abordable, nous pouvons varier les styles au quotidien. L’argenterie reste l’apanage des jours de fête. La ménagère, cadeau emblématique du mariage depuis le XIXe siècle, est sortie à cette occasion. Ce coffret contient un assortiment de couteaux de tableà fromage, fourchettescouverts à dessert et couverts de service tels que louches, pelles et pinces.

Un travail d’orfèvre

Cet art de la table raffiné est issu d’une longue tradition d’orfèvrerie. Des lignées d’orfèvres façonnent argent, or et vermeil depuis le XVIIe siècle. C’est aussi à la table de Louis XIV qu’apparaît la notion  de couvert moderne. Avant d’être inséparable, le trio fourchettecouteaucuillère a vécu séparément. Si la couteau existe depuis la Préhistoire, la fourchette ne fait son apparition qu’à la Renaissance italienne. Elle est introduite en France au XVIe siècle par Catherine de Médicis. Mais son usage ne se généralise qu’au XVIIIe siècle. C’est à cet âge d’or de l’orfèvrerie que la plupart des décors qui existent encore aujourd’hui ont été imaginés.

Objet de collection

Objet de collection et de convoitise, l’argenterie se date facilement. Les poinçons codifiés donnent une idée précise de l’époque, de l’auteur et de la provenance; L’argenterie ancienne est marquée de quatre poinçons jusqu’en 1791 puis de 3. Depuis 1838, il n’y a qu’un poinçon obligatoire, celui de la tête de Minerve, auquel s’ajoute souvent celui du fabricant. C’est l’argenterie dite moderne.

Le renouveau

L’année 1925 marque une vraie rupture. Ligne géométrique, absence d’ornementation, les couverts de table Art déco  ouvrent la voie à la modernité. Les designers actuels épurent les formes jusqu’à l’extrême. Dans un esprit décalé, ces modèles classiques existent en couvert jetable. De loin ils ressemblent à l’argenterie de nos grandes tantes. Au toucher, ils sont en plastique… du style à moindre coût ! 
Pour pique-niquer  écolo, vous choisirez  des couverts jetables en bambou, hêtre et autres matières recyclables ou le set « Pic Nic » de Stefania di Petrillo. L’ensemble fourchettecouteau et cuillère s’assemble par un ingénieux système de rivets aimantés et se transporte aisément.  La designer a imaginé cette création dans le cadre d’une résidence d’artistes à Nontron, haut lieu de la coutellerie française.

Des artisans passionnés

Couteaux suisses, couteaux pliants, la tradition rurale et montagnarde des couteaux de poche est toujours vivante. Des artisans couteliers passionnés perpétuent ce savoir-faire ancestral. Ils renouvellent les formes en collaborant avec des créateurs renommés. En France, chaque région a son couteau. Les plus connus sont fabriqués dans le sud-ouest, comme à Laguiole dans l’Aveyron. C’est la même personne qui réalise le couteau du début de la création à la fin. Contrairement à une fabrication standardisée, ces pièces sont uniques  et font la joie des collectionneurs.

Mais attention, ces objets cultes ne s’offrent pas. Par superstition, en échange de votre cadeau, demandez une pièce de monnaie !

Retrouvez tous les produits coutellerie sur notre site

separateur