Choisir ses couteaux : les caractéristiques à ne pas négliger

Afin de bien choisir ses couteaux, il convient de connaître les caractéristiques principales de leur fabrication. Couteau de boucherie, de cuisine, à fromage ou à pain, chaque modèle doit présenter certaines normes pour offrir une utilisation ergonomique. Voici pour vous, les éléments essentiels à ne pas négliger en quatre points.

jpg

Les aciers et alliages 

– L’acier est l’élément primordial du couteau. Déterminant la qualité du produit, il confère dureté et tranchant à la lame. Ce matériau doit également montrer une résistance importante face à l’usure.

– La résilience entre aussi en jeu, ce facteur concerne la résistance à la casse. Plus ou moins performante, la résilience est faite en fonction du taux de carbone présent dans la lame. Elle varie en fonction de la nature de cette dernière. Plus ce taux est élevé, plus le couteau est de bonne qualité et meilleure sera sa découpe.

Couteau_A_Beurre_Malmaison

Christofle

– La dureté de la lame doit être au minimum de 53-54 HRC pour conférer une qualité correcte, à partir de 58-60 HRC la qualité est excellente.

– Enfin, l’inoxydabilité sera à surveiller, principalement concernant les couteaux utilisés en plein air comme pour la chasse ou la plongée. Pour ce cas précis il faut regarder à la loupe le taux de chrome qui offre la résistance à la corrosion. Pour une efficacité optimum on recommande une présence d’un minimum de 13%.

Pour sélectionner le couteau adéquat en vue de ces éléments, il faut avant tout prendre en compte l’usage auquel il sera destiné puisque la fabrication de la lame en dépend.

Couteau_De_Cuisine_Coutellerie_

Ceccaldi

Les différents types de lames

Selon sa fonction, la lame du couteau peut être souple, rigide, large, étroite, lisse, crantée, mixte ou alvéolée. Elle sera soit découpée ou forgée. Pour une qualité sans faille il faut compter sur une lame forgée avec une mitre pour apporter une protection performante ainsi qu’un bel esthétisme.

La soie du couteau

Cette partie correspond au prolongement de la lame, elle est invisible car elle se trouve dans le manche.

Couteau_De_Table__10_Cm

Valmour

Il existe différentes formes de soie: la soie postiche qui est une simple partie métallique, elle ne constitue pas un montage robuste. La demi-soie s’intègre dans la moitié du manche. La soie longue, ou 3/4 de soie prend davantage de place et est plus robuste. Enfin la pleine soie se prolonge sur toute la longueur du manche, cette technique reste la plus solide.

Le manche du couteau  

Cette partie du couteau peut être montée de différentes manières. Ils sont généralement inséré à chaud, monté avec des côtes ou plaquettes en bois, corne ou plastique. Fixé par des rivets, les couteaux sont gage de bonne qualité. Il arrive que les rivets ne soient que décoratifs dans ce cas le couteau fera partie d’une gamme de basse ou de moyenne qualité.

Lorsque le couteau est parfaitement fabriqué, il n’existe aucun interstice entre la lame et le manche, ce système permet d’obtenir une hygiène irréprochable.

 Retrouvez tous nos couteaux sur Decofinder.com

Partager.

A propos de l'auteur