Changement de fenêtre : les essentiels

Changement de fenêtre : les essentiels

Pour améliorer le confort d’une maison ou embellir son design, un changement de fenêtres est souvent la solution adéquate.

fenêtre

Via Fantasticfrank

Les poses de nouvelles fenêtres sont bénéfiques lorsque l’on souhaite répondre en bonne et due forme aux besoins énergétiques de son habitat. Pour s’assurer du bien-être de la maisonnée, remplacer les fenêtres est nécessaire, mais pour le faire, il faut longuement réfléchir aux différentes possibilités qui s’offrent à vous : tailles, dimensions, et matériaux comprennent des avantages et des inconvénients. Quels essentiels faut-il savoir si vous engagez ces changements ? Suivez le guide.

Pourquoi changer de fenêtres ?
La raison primordiale de ce changement est l’isolation thermique. La fenêtre n’est pas qu’un simple équipement de maison qui laisse passer la clarté et les rayons solaires, c’est aussi un sérieux facteur de chaleur.
Effectivement, celle-ci est importante lorsque l’on souhaite faire des économies d’énergie. Notez que la surface de votre vitrage joue un rôle dans cette quête de l’isolation : plus grande elle sera et meilleure seront ses performances. Les différences de température se feront donc moins ressentir sur votre facture. Le changement d’une fenêtre est alors nécessaire si vos ouvertures actuelles n’offrent pas une qualité d’isolation suffisante.

fenêtre

Via WABI SABI Scandinavia

fenêtre

Via Home and Garden

Des ouvertures et des orientations au cœur des réflexions
Pour suivre les instructions de la réglementation thermique 2012 (RT 2012), il est nécessaire de respecter une certaine orientation des fenêtres ainsi qu’une surface totale de celles-ci à la hauteur du 1/6 de la surface habitable.

Cela vous permettra de bénéficier d’une bonne exposition solaire mais également de profiter d’un chauffage et d’une régulation thermique, en été comme en hiver.
Pour arriver à exploiter au maximum ces impératifs, les bureaux d’études disposent d’outils 3D qui évaluent à la fois la meilleure orientation pour les fenêtres mais aussi le dimensionnement adéquat des ouvertures pour profiter au maximum du Facteur Lumière Jour (FLJ). Sachez que des outils de ce type sont disponibles pour le grand public, comme Techtouh , Tryba ou encore Isofrance fenêtres.
Les ouvertures doivent être conçues et disposées de manière à permettre une ventilation optimale et traversante pour toute la maison. Ces dernières nécessitent d’être placées aux quatre coins de la maison. La disposition des pièces est également importante : chambre et cuisine à l’est, correspond à la disposition idéale pour jouir des rayons et de la lumière solaire le matin.

Lorsque l’on souhaite obtenir un maximum d’éclairage naturel, les ouvertures à 40% doivent être positionnées sur la façade sud de la maison et disposer de protections solaires afin d’éviter les surchauffes en été. Pour ce faire vous pouvez opter pour des traitements de surface de vitrage ou des systèmes d’occultation.
Le facteur solaire est un élément à ne pas laisser de côté, il est mesuré par le coefficient Sw. En hiver, le vitrage doit empêcher toute perte de chaleur de la maison vers l’extérieur tout en laissant passer les rayons de soleil. Ce coefficient de rayonnement solaire est mesuré et compris entre 0 et 1. 0 étant la valeur la moins élevée, cela signifie que la fenêtre laisse entrer peu de chaleur.
Le facteur de Transmission Lumineuse ou TLw , entre 0 et 1 également, permet de mesurer l’entrée de la lumière naturelle donc la clarté d’une maison. Sachez que pour des raisons d’isolation, certains vitrages ne possèdent pas ce facteur.
Les autres ouvertures à 20% seront positionnées sur les façades restantes de la maison, soit au Nord à l’Est et à l’Ouest. Un tel positionnement est nécessaire pour permettre à votre intérieur d’obtenir une luminosité importante ainsi qu’une exposition maximum.

Fenêtre

© kikette interiors

Plus les vitrages sont grands et clairs plus vous gagnez en luminosité
Effectivement, un vitrage de grandes dimensions apporte une bonne luminosité mais aussi de hautes performances en isolation thermique et acoustique. À titre d’exemple, les baies coulissantes sont dotées d’une excellente étanchéité car elles disposent de barrettes multi-chambres à rupture de pont thermique qui freinent le froid et la condensation. Ce qui fait de ce modèle un équipement favorisant le confort tant sur la préservation d’une température adéquate que sur la diffusion de la lumière.

Avec des baies vitrées de grande taille les caractéristiques énergétiques de la fenêtre sont optimisées : bonne transmission thermique, facteur solaire optimum et transmission lumineuse accrue. Ce qui a pour conséquence des économies en matière de besoins de chaleurs, mais aussi en matière d’éclairage.
Pour jouir d’une luminosité élevée, le marché propose également les vitrages à transmission de luminosité accrue. Très efficaces elles sont en revanche plus onéreuses. En cas de rénovation, la dépose totale est fortement conseillée pour permettre d’exploiter le clair du vitrage. Il est donc parfois inutile de conserver vos anciens dormants.

Double ou triple vitrage ?
Les doubles vitrages à Isolation Thermique Renforcée ITR répondent davantage que les autres aux critères d’isolation thermique. Constitués de feuilles de verre contenant de l’argon, ils sont peu émissifs. Ces vitrages permettent de diminuer les pertes thermiques à 50% grâce à un matériau isolant, le « Warm Edge » (vitrage à bords chauds).
Le coefficient Uw permet de mesurer l’isolation qu’une fenêtre produit, et cela par rapport au vitrage et à l’huisserie. Ce coefficient mesure aussi la déperdition thermique d’une fenêtre, plus il est bas, plus la fenêtre est performante en isolation.
Le triple vitrage est idéal pour les régions qui subissent des baisses de température importantes. Ce dispositif apporte une isolation thermique maximum avec un coefficient Uw proche de 1 pour les fenêtres en PVC. Ce qui lui vaut un prix élevé par rapport à un modèle à double vitrage. En revanche, prenez en compte que c’est un produit très lourd et difficile à poser. Permettant jusqu’à 12% de gain en consommation énergétique, l’investissement sera rapidement bénéfique. Le facteur solaire d’une fenêtre à triple vitrage est également très élevé.

Quel matériau pour la menuiserie ?
Ce n’est pas seulement en fonction du matériau que dépend la qualité de la fenêtre mais principalement des vitrages et châssis. Le matériau confère plutôt un coté esthétique mais notez que sa nature influencera plus ou moins l’effet de luminosité.
Les matériaux de fabrication des fenêtres sont divers, du bois au PVC en passant par les matériaux mixtes ou l’aluminium, le choix est large. Voici les différentes possibilitées qui s’offrent à vous :
– Le bois : Passe partout, il s’adapte à tous les styles. S’il est bien entretenu surtout à la fabrication, il peut être robuste et durable. Mais même s’il est esthétique, isolant et « naturel »  son entretien reste toutefois son principal inconvénient. Matériau classique de fabrication des fenêtres, il est très écologique et particulièrement isolant. Il est idéal pour un aspect traditionnel.
– Le PVC : Durable, inaltérable et isolant. Son entretien n’est pas difficile de même que son nettoyage. Il est également disponible en différents coloris, bi-coloration y compris. Le PVC reste aujourd’hui le matériau le moins cher du marché. Souvent renforcé en acier galvanisé pour être plus robuste, le design est cependant très classique.
– L’aluminium : Il propose la plus grande surface pour les vitres. Ce matériau est spécialement robuste et totalement rigide, ce qui lui permet de résister à de fortes pressions. Il est également facile d’entretien et permet d’avoir une isolation optimale. L’aluminium est disponibles en plusieurs coloris. La performance en matière d’isolation thermique est qualitative car elle possède des barrettes isolantes en polyamide.
– Les matériaux mixtes : Ils permettent de fusionner les performances de matériaux. C’est le cas du bois-aluminium qui offre une isolation à la fois thermique et acoustique et qui résiste à différentes altérations. Ce parti pris offre un choix large de design, une excellente isolation et très peu d’entretien.
Les matériaux de la menuiserie suivent la tendance actuelle qui veut que les fenêtres disparaissent dans le décor. On retrouve alors en tête des ventes les ouvrants cachés ou à galandages.

Que faire des anciens dormants ?
Il est préférable de ne pas conserver cette partie fixée à la maçonnerie et de retirer l’ancienne fenêtre dans sa totalité. Car si le dormant est en mauvais état, il sera difficile de s’en servir comme appui. Retirer dans sa totalité l’ancienne fenêtre vaudra des couts de réparations et de travaux considérables dont la durée peut être longue, mais votre investissement sera gagnant. Avec une pose de nouvelle fenêtre, la clarté naturelle ne sera pas pour autant diminuée. La dépose totale est donc une solution idéale, et cela même si les dormants sont encore en bon état.

Qu’en est-il pour sécuriser les fenêtres ?
Les fenêtres situées aux rez-de-chaussée sont généralement les plus exposées aux cambriolages. Il existe des dispositifs comme les alarmes ou le vitrage feuilleté qui sécurisent les fenêtres. Les ouvrants avec volets roulants sont aussi efficaces pour éviter toute tentative d’effraction. Les doubles vitrages qui possèdent des couches de films PVB donneront également du fil à retordre aux cambrioleurs.
L’alarme, détecteur classique qui se déclenche en cas d’effraction reste un basique de qualité.
Certains dispositifs comme les capteurs installés sur vos ouvertures, peuvent détecter les éventuelles tentatives d’effraction, c’est le cas de la marque Lorénove qui propose des détecteurs intégrés aux fenêtres.

Peut-on avoir des avantages fiscaux ?
Il existe des avantages fiscaux conférés par la pose d’une fenêtre, notamment une TVA à 5,5% sur les fournitures et la main-d’œuvre. Attention, cet avantage est effectif sous condition de fidélité à une même entreprise pour l’ensemble des poses et des travaux. Il existe aussi le crédit impôt de 13% pour tout achat de produits chez un professionnel avec pour condition que les fenêtres respectent la RT 201 et aient un facteur Uw exigé par celui-ci. Enfin, l’éco-prêt à taux zéro est disponible pour tout achat de fenêtre avec un coefficient Uw inférieur ou égal à 1,8 et uniquement pour les travaux d’une demeure principale.

fenêtre

Via Justagirl

Côté déco
Tous les gouts sont dans la nature ! Les fenêtres sont des équipements qui peuvent être utilisés pour personnaliser un lieu de vie. Des plus classiques aux extravagantes, le choix des formes est large et peut se marier avec aisance à votre habitat. Actuellement, les modèles classiques reçoivent moins de succès. Les différents types de fenêtres permettent de pratiquer des agencements aussi bien pratiques qu’esthétiques. Des formes originales, classiques et géométriques sont disponibles.
Couleur, qualité du bois, et accessoires, l’esthétique est intimement liée à ces différents aspects de la fenêtre. Le charme de votre fenêtre dépend, par exemple, de la qualité des accessoires que vous allez utiliser. Les crémones apparentes en laiton ou en cuivre peuvent embellir votre ouverture et outre mesure votre habitat. Vous avez un large panel de choix sur les finitions.

La conception de vos fenêtres est un gage de confort lorsqu’elles sont sciemment sélectionnées. Pensez à prendre en compte la zone géographique de votre habitat, la taille des ouvertures, les coloris et matériaux afin d’être certain que ce changement soit bénéfique pour votre quotidien.

Partager.

A propos de l'auteur