Bien choisir son shaker

Objet emblématique des cocktails, le shaker est depuis quelques années un accessoire qui se démocratise. Il quitte peu à peu les bars et clubs, et se retrouve aujourd’hui à côtoyer casseroles et autres ustensiles de cuisine. Zoom sur les modèles et caractéristiques de ce contenant à saveurs.

ShakerExpertissim

Les fonctions du shaker

Le shaker permet le mélange des liquides avec efficacité. Plus qu’un simple accessoire de soirée, il est gage d’un métissage réussit entre les différentes boissons.

Grâce au shaker, le mélange entre des liquides qui n’ont pas la même densité devient possible. À titre d’exemple, les jus de fruits, liqueurs ou sirops n’ont pas la même consistance que des crèmes fraiches, blancs d’oeufs ou crèmes de coco. C’est ici que le shaker entre en scène pour permettre à tout ce beau monde de ne former qu’un seul et même cocktail en les rendant miscibles, c’est-à-dire mélangeables.

Shaker_Ercuis_BarmanErcuis

Si vous n’utilisez pas de shaker pour créer un cocktail à base de produits d’une densité éloignée, vous obtiendrez un breuvage en plusieurs couches. Les liquides seront disposés dans le verre de manière décomposée et le cocktail n’aura pas la même saveur tout au long de la dégustation.

Les préparations classiques

Lorsque l’on prépare un cocktail, deux techniques peuvent être employées. La manière « Stirred », qui signifie que les ingrédients sont mélangés avec une cuillère. Une méthode qui est courante quand les boissons sont toutes alcoolisées ou lorsque le mélange contient des éléments délicats qu’il est préférable de ne pas « casser ». La manière « shaker » est employée quand on « secoue » le mélange. Cette technique est alors privilégiée lorsque les liquides sont peu miscible et qu’il faut les assembler avec énergie.

Les modèles de shaker 

Le shaker trois-pièces, ou “Cobbler Shaker” est le modèle  le plus courant. Petit et maniable il est idéal pour débuter. Contrairement à d’autres modèles, celui ne présente aucun risque car il s’emboite avec solidité. Il comporte également une passoire à glaçons.

ShakerWhite Label

Le Boston Shaker est le modèle historique. Inventé aux États-Unis au milieu du 19ème siècle, il se présente avec deux pièces en forme de cône. Une timbale en métal et un verre intégré. Ce produit est plus grand que le shaker trois-pièces et ne comporte pas de filtre, il est donc moins accessible pour commencer.

Le Continental Shaker est constitué de deux pièces en métal. Il est, avec le Boston Shaker, le plus utilisé par les professionnels. Il permet un service rapide mais nécessite l’utilisation d’une passoire à glaçons.

Bon à savoir

Si vous souhaitez acquérir un shaker en tant que débutant dans la conception des cocktails, il est préférable de se tourner vers un modèle trois-pièces. De plus certaines enseignes comme Greggio proposent des shakers gradués. Un détail qui a toute son importance lorsque l’on débute dans l’art des mélanges.

ShakerGreggio

Pour un modèle classique on se tourne vers les Boston Shaker, et pour une utilisation professionnelle le Continental sera le type de produit idéal.

Le filtre à glaçon a tendance à casser la matière, et donc à laisser des dépôts dans le cocktail. Bien que ce ne soit qu’à faible dose, la dilution d’eau dans les cocktails est à éviter au maximum si on veut préserver son goût et ses arômes, c’est pourquoi le modèle trois-pièces est évité par les professionnels du milieu.

Retrouvez tous nos shakers sur Decofinder.com

Partager.

A propos de l'auteur