Liste d'envies
0 produits dans votre liste d'envie

Etre informé des nouveautés Suivre

Filtre
catégorie

Armoires et rangements - Bureau

(154 Produits)
Le bureau modulaire est né au XVIIIe siècle. C'est dans la seconde moitié du XVIIIe siècle que naît l'idée d'un bureau modulaire, qui permette à la fois d'écrire, de ranger et d'améliorer le confort de l'utilisateur. Ainsi du bureau à cylindre créé par Jean-François Œben qui permet, d'un seul geste, de dissimuler les papiers restés sur le pupitre. Ainsi des nombreuses tables à mécanismes qui se plient et offrent tablettes et abattants. Ainsi, encore, des secrétaires qui dissimulent caissons et tiroirs secrets pour ranger les documents précieux. Quant à la table à la Tronchin, elle fut créée par le médecin ...
1 2 3 4
1 2 3 4
... de Voltaire pour lutter contre le mal de dos de celui qui écrit, penché sur son bureau : grâce à un plateau doté de crémaillères s'élevant à plusieurs degrés afin de s'adapter à la taille et à la position de l'utilisateur, elle permet d'écrire aussi bien debout qu'assis.

Bureaux ouverts. Avec le fonctionnalisme des années 20 et 30 naît l'idée d'un mobilier standard inspiré des bureaux d'entreprise réalisé dans des matériaux résistants, qui permettra d'avoir tout sous la main : caissons mobiles, blocs à tiroirs, armoires métalliques améliorent l'ergonomie au travail et permettent de gagner de la place. Au début des années 50, l'open space transforme le bureau individuel en unités de travail où de simples séparations mobiles délimitent la place de chacun. Les rangements de bureau doivent, de ce fait, être accessibles à tous et gagnent en mobilité et en légèreté.

La plus petite Unité  - La troisième ère qui est encore la nôtre est l'ère informatique qui voit le document papier se réduire à la portion congrue. Bureaux à caissons et meubles d'archivage dévolus au classement des documents vont donc perdre en volume au profit de rayonnages et de d'unités modulaires, chez soi ou au bureau. À partir d'une très petite unité, le carré ou le rectangle, ces modules qui se posent ou s'accrochent, peuvent s'agrandir au gré des besoins et être utilisés en hauteur ou en longueur : disposés en hauteur, ils seront étagères ; assemblés en longueur, ils deviendront tables d'appoint, supports informatiques, unités multifonctions. Double face, la bibliothèque ouverte, peut, quant à elle, être placée au milieu d'une pièce et faire office de séparation à jour. Les principes de l'open space se retrouvent donc jusque dans la plus petite unité et jusque dans le vestiaire de bureau réduit à l'essentiel. Ainsi de ceux de la société MB : un portant pour accrocher ses vêtements, une étagère pour poser son casque. La structure est mobile et peut se poser, sans support, contre un mur.

Modules. Très tendances sont les  nouveaux meubles de bureau, ouverts et modulables, faits pour l'entreprise ou pour la maison. Les rangements modulaires rivalisent d'inventivité comme le modèle "Content" créé par Terence Conran ou les meubles de la société N123 conçus par Laurent Bloedt, dont les noms parlent d'eux-mêmes : module "Pile ou face carré", "Bibliothèque Méli-Mélo" constituée de modules en L à superposer, meuble-tiroirs à empiler en décalé : tous créeront de beaux effets graphiques et rythmiques. Les amateurs de design italien connaissent les premiers meubles modulaires créés en 1960 par Ampelio Piarotto qui révolutionnèrent l'ameublement de bureau : ils sont aujourd'hui toujours réédités, avec le modèle breveté du "Fitting linkent système", élément central en aluminium qui permet de raccorder rapidement et facilement de nombreux panneaux. Cette structure rappelle celle de l'alvéole et l'on notera que certaines étagères parmi les plus belles comme celles des marques Xl Boom ou Zeritalia présentent une forme alvéolaire. Ici donc, le fonctionnalisme retrouve des formes organiques riches de sens et d'émotion qui rompent avec une géométrisation trop rigoureuse des meubles de bureau.

Les images décoratives. Le goût marqué pour les meubles à l'ancienne, - meubles à clapet en bois réédités par la maison Homes in heaven, armoires à rideau inspirées par une esthétique industrielle rétro - va dans le même sens. Certains modèles comme ceux de la marque Up Trade présentent des rideaux imprimés montrant des vues urbaines de New York ou de la "Red telephone box" londonienne, tandis que les blocs-tiroirs de Maisons du monde sont recouverts d'un motif de planisphère à l'ancienne. Les images s'introduisent donc au bureau, ouvrant ainsi l'espace sur des univers intimes et des ailleurs lointains : déclinaison a minima des principes du bureau paysager.


Notre site Web utilise des cookies. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Pour obtenir plus d'informations sur la façon dont nous utilisons les cookies et dont nous gérons vos préférences, rendez-vous dans la rubrique. Informations sur les cookies