Notre site Web utilise des cookies. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Pour obtenir plus d'informations sur la façon dont nous utilisons les cookies et dont nous gérons vos préférences, rendez-vous dans la rubrique Informations sur les cookies

×

Le salon en ligne international de la décoration, du design et de l'habitat

Retrouvez les exposants des salons de la décoration

Liste d'envies

Demander la documentation Partager ma liste d'envies par email
produit

Bouddha - Sculptures Statuaires

Le titre de Bouddha désigne une personne ayant, par sa sagesse, réalisé l'éveil, le nirvâna. Il peut être désigné par d'autres qualificatifs : le bienheureux (baghavat), ou le vainqueur (Jina). Dès l'origine, les textes pālis distinguent trois voies vers l'éveil: est śrāvakabuddha, auditeur, celui qui a atteint le nirvana grâce à l'enseignement d'un bouddha. Il est plus souvent appelé arhat et n'est pas toujours considéré comme un bouddha. Est pratyekabuddha, bouddha solitaire, celui qui a trouvé la voie par lui-même, mais n'a pas les capacités de libérer d'autres êtres. Est samyak sambuddha, bouddha pur et parfait, celui qui a atteint l'éveil pur et parfait par lui-même. Atteindre cet éveil demande de suivre la carrière de bodhisattva. C'est ce dernier type que désigne le plus souvent le terme bouddha. L'exemple le plus célèbre en est le Bouddha historique, Sakyamuni, mais d'autres samyaksambuddha sont reconnus et vénérés. Après son nirvāna, un bouddha est affranchi de tout lien; son corps porte trente-deux marques distinctives. Certains textes évoquent la quasi-invulnérabilité du bouddha parfait, résultat du fait qu'il a évacué son mauvais karma, en particulier en sacrifiant au cours de nombreuses existences des parties de son corps, voire sa vie.

Le Mag : Bouddha - Sculptures Statuaires

ENVOYER À UN AMI