Notre site Web utilise des cookies. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Pour obtenir plus d'informations sur la façon dont nous utilisons les cookies et dont nous gérons vos préférences, rendez-vous dans la rubrique Informations sur les cookies

×

Le salon en ligne international de la décoration, du design et de l'habitat

Liste d'envies

Demander la documentation Partager ma liste d'envies par email
produit

Clou - Divers quincaillerie

Les clous servent soit à la suspension ou à l'accrochage, soit à lier plusieurs corps ensemble; leur force est fonction des pièces à réunir. Les clous présentent de nombreuses variétés de types : clous à bateau, clous à plafonner, clous à latter, clous à parquet, clous à crochet, clous à patte, clous barbelés, clous à penture, clous de tapissier (souvent à tête de cuivre), etc. Les clous étaient exécutés à l'aide de cloutières, plaques de fer forgées de trous de différentes grandeurs. Le cloutier passait la tige du clou dans un trou de la cloutière et, en frappant sur le gros bout, refoulait le métal et formait la tête du clou. Dans un clou, on distingue deux parties principales: la tête et la tige ou corps; la tige est en général de section carrée et se termine par une pointe à l'extrémité opposée à la tête, plus rarement elle est refendue et forme deux pointes; la portion de la tige située vers la tête prend le nom de collet. Pour maintenir fortement les ferrures contre la menuiserie, les clous à penture traversent le bois et leur pointe est rabattue deux fois de manière à pénétrer de nouveau dans le support. Une pièce clouée de la sorte ne peut être arrachée de la menuiserie: c'est le cas des serrures et des moraillons de coffres qui sont souvent fixés à l'extérieur. Sans cette rigidité de l'attache, on pourrait aisément les forcer et ouvrir le meuble. La tête des clous à penture a été l'objet de recherches décoratives ainsi que les rondelles qui les isolent de la menuiserie et les empêchent d'érailler le bois. Les têtes furent forgées, étampées, prises dans la masse, gravées. Elles prirent des formes fondées sur la sphère, le cylindre, le cône, la pyramide, etc. : Les rondelles peuvent être découpées, repercées, étampées, gravées, prises dans la masse, simplement repoussées, ou repoussées avec des brindilles rivées en applique, etc.; elles sont quelquefois doubles et superposées.

Le Mag : Clou - Divers quincaillerie

ENVOYER À UN AMI