Notre site Web utilise des cookies. En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Pour obtenir plus d'informations sur la façon dont nous utilisons les cookies et dont nous gérons vos préférences, rendez-vous dans la rubrique Informations sur les cookies

×

Le salon en ligne international de la décoration, du design et de l'habitat

Liste d'envies

Demander la documentation Partager ma liste d'envies par email
produit

Portes et Fenêtres - Porte de communication vitrée

PORTE D'INTÉRIEUR Cintrée, moulurée, vitrée... très classique, stylée, design... battante, coulissante, escamotable... la porte intérieure propose ses mille et une facettes. Au même titre qu’un beau meuble, elle doit s’adapter à l’architecture des lieux, mais aussi s’harmoniser au décor ambiant, dans lequel elle tient une place prépondérante. Desservir un couloir ou un dégagement, séparer deux pièces... sa fonction est également étroitement liée aux critères de choix. Matériaux, couleurs, formes, décors sont aussi nombreux que variés pour que chacun trouve portes à son goût. Les qualités, la beauté et le prix des portes dépendent de leur principe de fabrication. Il existe plusieurs possibilités • La porte plane : c’est la moins chère, mais aussi la plus fragile. Une âme en carton alvéolé (ou en panneaux de particules ou en latté pour augmenter sa rigidité), enchâssée dans un cadre en bois blanc, est recouverte de panneaux de fibres durs. Elle peut prendre beaucoup d’allure si l’on choisit de la décorer de frises, de motifs au pochoir, de moulures... • La porte postformée : deux parements en fibres de bois haute densité sont mis en forme d’une seule pièce par thermoformage. Cette technique permet la possibilité d’une grande variété de décors, y compris le veinage du bois. Planes ou postformées, les portes sont généralement livrées brutes ou simplement revêtues d’une préfinition de peinture. Il est facile de les peindre, de les vernir ou même de réaliser des décors et trompe-l’œil. • La porte bois : en chêne, en sapin, en hêtre, en peuplier, en bois exotique (moabi, framiré, tauari...), elle est menuisée traditionnellement en bois massif et assemblée par tenons et mortaises, ou panneautée pour plus de stabilité. Les huisseries et ouvrants sont en lamellé-collé recouvert de parements d’essence fine. Les panneaux, en bois massif ou en aggloméré postformé, sont revêtus d’un placage de chêne ou de bois exotique. La taille : La porte standard mesure 204 cm de haut, et 73 ou 83 cm de large (63 cm pour les WC). Souvent commercialisée sous forme de bloc-porte, on peut également l’acheter seule. Recoupable si elle est trop grande (sauf sur un modèle isolant), elle peut également être ajustée, si elle est trop petite, à l’aide d’impostes ou d’un autre vantail. La ventilation : Une porte intérieure ne doit jamais empêcher le renouvellement d’air des pièces. Une recoupe est parfois nécessaire pour offrir un passage suffisant (difficile sur une porte isolante). Ce léger jour laissant filtrer bruit et lumière, une bouche de transfert Dia de Aldès, à poser sur la cloison ou sur la porte, peut être préférable
Afficher par 100
  • 1
    2

ENVOYER À UN AMI